Abonnement à la Newsletter

  • Blanc Icône Instagram

© 2018 by What's The News (OB). 

Mentions Légales

  • whatsthenews

PAU À TOUTE VITESSE !

Mis à jour : 13 sept 2019

Du 17 au 19 mai 2019, le centre-ville de Pau était méconnaissable. A l'occasion du Grand Prix, Pau était transformé en circuit de course automobile. F3, Ferdinand Cup, championnats de France FFSA GT4, Twin'Cup et plein d'autres encore ont émerveillé le public de jour comme de nuit.

Cred instagram : @the_krieg

Pau est chargé d'histoires en terme de courses automobiles. Avant-guerre, elle accueillait, dans le cadre du Grand Prix, l'équivalent de la Formule 1, puis la Formule 3. Le premier grand prix automobile a eu lieu dans la ville en 1901.

La grande course majeure est le championnat de Formule 3, Euroformula Open Championship. Les courses annexes, qu'on appelle "courses supports" sont la Twin'Cup, FFSA GT4, Funyo, Legends cars, FFSA Autosport Academie (F4) et la Ferdinand Cup. Pas facile tous ces noms quand on ne connaît pas le sport automobile... Une fois expliquée, la piste de compréhension est beaucoup plus facile.


Les spectateurs restés tard dans la soirée du 18 mai pour la GT4 sont restés sur leur faim. En effet, après quelques tours seulement, un drapeau rouge a été levé à la suite d'un accident entre plusieurs voitures, dans la ligne droite des stands. La course a donc été annulé.


La formule 3 : la course se déroule avec des "mono-modèles", c'est-à-dire que chaque pilote a la même voiture. Ici, c'était le châssis Dallara. Trois bases moteurs possibles pour les équipes : Volkswagen, Toyota ou Mercedes. Le jeune pilote anglais de 17 ans, Billy Monger, amputé de ses deux jambes suite à un accident de piste, est le gagnant de ce Grand Prix. Il court pour l'écurie Carlin. Sa place de favori a été confirmée.

Formule 3./ Cred instagram @the_krieg

FFSA GT4 : ce sont des voitures GT (Grand Tourisme) qui courent. Ces voitures de séries, des voitures de tous les jours, demandant peu de matériels. Le but est réellement d'être au plus proche des voitures du quotidien sauf au niveau des équipements, qui nécessitent, forcément, d'être aux normes pour la piste de course. Au cours de cette compétition, des Alpine A110, des BMW M4, des Audi R8, des Mercedes AMGGT ou encore des Ginetta GT4 ont pu faire trembler le centre-ville de Pau.

Crédits photo : @the_krieg sur Instagram


Funyo : comme pour la F3, on y voit des "mono-modèles". Rien à voir avec la GT4 cependant, les voitures sont des prototypes, ce qui signifient qu'elles sont seulement faites pour la piste. Les moteurs sont issus des Peugeot 308 GTI (1.6L turbo, environ 300 ch).

Crédits photo : @the_krieg sur Instagram


FFSA AutoSport Academie : l'école, située au Mans, fait courir des apprentis pilotes dans des véhicules gérés par des apprentis ingénieurs et mécaniciens. Ils courent tous dans des F4. Une belle course française, mettant en avant les champions de demain.

Crédits photo : @the_krieg sur Instagram


Ferdinand Cup : cela peut être associé à une parade où de vieilles Porsche effectuent plusieurs tours.

Crédits photo : @the_krieg sur Instagram


Twin'Cup : il s'agit d'un championnat amateur en "mono-modèles" toujours. La Renault Twingo 1 est ce modèle. Une coupe permettant de lâcher la pression de la compétition en s'amusant un peu et à petit budget.

Crédits photo : @the_krieg sur Instagram