• whatsthenews

LES BRONTË, UNE FRATRIE LITTÉRAIRE



Anne, Charlotte et Emily sont trois sœurs. Auteures de Les Hauts de Hurlevent, Jane Eyre ou encore Agnès Grey, devenus des classiques du XIXème siècle. Anonymes à leurs débuts, elles sont, aujourd'hui, connues dans le monde entier. Retour sur leur ascension fulgurante.


Currer Bell, Ellis Bell et Acton Bell. Des noms masculins derrière lesquels se cachent les trois sœurs Brontë. Elles publient leurs premiers recueils et textes sous ses pseudonymes. Leur père, le Révérend Brontë, représente un grand modèle pour elles. Il leur a transmis sa passion pour la lecture et l'écriture, ce qui a permis à leur talent de se développer. Dès leurs plus jeunes âges, elles écrivent des histoires pour leur loisir. Les trois sœurs soutiennent leur frère, Branwell, et n'hésitent pas à se sacrifier afin de lui laisser la chance d'avoir un brillant avenir. C'est pour cela qu'elles publient leurs œuvres sans l'en informer et sous des noms d'emprunts. A leur grand désespoir, il tombe en déchéance et gâche ce futur prometteur. Il meurt, jeune, à 31 ans, dû à une trop grande consommation d'alcool et autres excès.


Charlotte Brontë - Currer Bell

Née le 21 avril 1816, Charlotte Brontë est l'auteure du fameux roman, Jane Eyre.

Une fois ses études terminées, elle devient institutrice mais ressent constamment le besoin d'écrire, besoin qu'elle comble pendant son temps libre.

Son premier roman est The Professor mais celui-ci est rejeté par sa maison d'édition. Loin de perdre sa motivation, elle écrit alors Jane Eyre (publié en 1847). Dans celui-ci, certains de ses personnages incarnent des proches tel que Helen Burns qui représente sa sœur, Maria, morte après être tombée malade. L'horrible pensionnat qu'elle a fréquenté en étant plus jeune figure sous le nom de Lowood. Cependant, le roman est loin d'être accepté par tous. Beaucoup sont scandalisés par le style de l'auteure : une écriture à la première personne avec comme personnage principal, une femme audacieuse.

Peu de temps après, ses deux soeurs, Emily et Anne, meurent. Elle tombe en dépression et peine à terminer l'écriture de son roman Shirley. Elle décide de lever son anonymat et entre dans le monde littéraire londonien. Elle fait alors la connaissance de sa future grande amie, Elizabeth Gaskell. Elle se marie en 1854 avec Arthur Nicolls, le vicaire de son père. Elle trouve la mort un an plus tard mais la cause de celle-ci reste, aujourd'hui encore, indéterminée.


Emily Brontë - Ellis Bell

Emily Brontë est née le 30 juillet 1818 et est l'auteure du classique, les Hauts de Hurlevent (1847). Tout comme Charlotte, elle tente de devenir institutrice mais elle échoue. Elle devient femme de charge du presbytère de la famille. Plus endurcie que les autres de la fratrie, elle mène une vie solitaire, accompagnée de ses deux chiens. Lorsque son frère tombe dans ses excès d'alcool, c'est elle prenant soin de lui. Elle se lance dans l'écriture de sa plus grande oeuvre, les Hauts de Hurlevent, après s'être adonnée aux poèmes durant de nombreuses années. Son roman n'a pas de franc succès aux premiers abords mais fini par en avoir quelques années plus tard. Ces nombreuses critiques sont dues à l'intensité de la tragédie.

Elle meurt jeune, seulement à 30 ans, en 1848 à cause de la tuberculose, transmise par son frère.


Anne Brontë - Acton Bell

Anne Brontë, la cadette, est née le 17 janvier 1820. L'auteure d'Agnès Grey (1847) est décrite comme religieuse, sensible et réservée. A 11 ans, elle étudie chez Miss Wooler, contrairement à ses sœurs en pensionnat. Peu avant ses 19 ans, elle commence en tant que gouvernante dans une famille anglaise. Elle continue ce métier durant de nombreuses années mais dans différentes familles. On retrouve ces expériences dans son roman Agnès Grey, écrit à la première personne et se rapprochant plus du genre autobiographique. Son deuxième roman, Wildfell Hall, est surtout inspiré de la folie de fin de vie de son frère.

Tout comme Emily et Branwell, elle meurt à la suite d'une tuberculose en 1849.


Les trois sœurs Brontë ont donc laissé une trace bien ancrée dans la littérature classique anglaise. Leurs œuvres ont également permis d'aider à la libéralisation et à l'émancipation des femmes. Charlotte, Emily et Anne sont aujourd'hui de grandes références.

Abonnement à la Newsletter

  • Blanc Icône Instagram

© 2018 by What's The News (OB). 

Mentions Légales