• whatsthenews

LE MYSTÈRE DE L'HOMME AU MASQUE DE FER

La légende de l’homme au masque de fer existe depuis le XVIIIème siècle. Un des prisonniers les plus connus de l’histoire mais également soupçonné d’être le frère caché du roi, la légende fait l’objet de nombreux livres et films. 




Il aurait été condamné sous l’ordre de Louis XIV. Mais pour quelle raison ? Plusieurs hypothèses mais aucune n’est sûre. Personne ne sait, réellement, ce que cet homme a fait. Encore plus, pourquoi devait-il cacher son visage en portant ce masque de fer ? Ce sont toutes ces questions qui ont poussé les théories du complot de l’opinion public et des œuvres littéraires et cinématographiques.












Voltaire, philosophe français, décrit l’affaire et développe également les théories. Son but premier est de critiquer la monarchie absolue de droit divin. Par la suite, Alexandre Dumas, auteur de La Reine Margot, utilise le fameux prisonnier pour un des personnages secondaires dans Le Vicomte de Bragelonne. La fin du livre est consacrée et appuie cette légende de l’homme au masque de fer. C’est avec cette oeuvre que la théorie du frère caché va se populariser dans le pays. L’homme caché s’appellerait Philippe, le frère jumeau de Louis mais le premier né, annulant ainsi la légitimité au trône du Roi.



Après cette hypothèse plusieurs films sont nés, dont L’Homme au Masque de Fer de Randall Wallace en 1998, avec Leonardo Dicaprio et Gérard Depardieu. Il met en scène Louis XIV essayant de garder son frère jumeau à l’écart, illustrant la théorie écrite par Voltaire et Alexandre Dumas. Les mousquetaires font partie des personnages principaux du film car Louis XIV les réunis.


Le poème “La prison” d’Alfred de Vigny écrit un passage sur le Masque de Fer. Tout comme les autres artistes littéraires, il reprend la même version, du frère caché du roi. Dans son poème, il compatit avec le malheureux sort du prisonnier. Il évoque la vie cachée de l’homme et son destin tragique. Aucun nom n’est dévoilé mais la référence est plutôt claire.


“Ce n’est pas l’agonie et son dernier ravage ; Ce qu’il voit est sans traits, et sans vie, et sans âge : Un fantôme immobile à ses yeux est offert, Et les feux ont relui sur un masque de fer.”
“Plein d’horreur à l’aspect de ce sombre mystère, Le prêtre se souvint que, dans le monastère, Une fois, en tremblant, on se parla tout bas D’un prisonnier d’État que l’on ne nommait pas ; Qu’on racontait de lui des choses merveilleuses De berceau dérobé, de craintes orgueilleuses, De royale naissance, et de droits arrachés, Et de ses jours captifs sous un masque cachés.”
“Que le masque de fer avait vécu sans crime, Et que son jugement était illégitime ; Qu’il tenait des discours pleins de grâce et de foi, Qu’il était jeune et beau, qu’il ressemblait au Roi, Qu’il avait dans la voix une douceur étrange, Et que c’était un prince ou que c’était un ange.”

D’autres légendes ont vu le jour, surtout par des historiens, expliquant que ce masque de fer serait en réalité le comte Ercole Mattioli, un agent secret, après avoir lu une lettre de 1770. Il aurait travaillé pour les Français et pour les Espagnols en vendant des informations secrètes aux deux pays.



Dernièrement, Paul Sonnino a publié « The search for the man in the iron mask », où il expose sa version. Il rejette la théorie d’Alexandre Dumas et de Voltaire sur le frère jumeau du Roi Soleil. L’historien explique qu’il s’agit d’Eustache Dauger, un cardinal ayant détourné de l’argent à la royauté anglaise. Le Roi, en négociation, avec l’Angleterre a eu peur pour les négociations et a fait arrêter le voleur. « Quand il a été arrêté, on l’a informé que s’il révélait son identité à quiconque, il serait immédiatement tué » confie Paul Sonnino.

Cette dernière théorie serait possible, plus vraie que les autres. Cette affaire reste cependant un mystère et 350 ans plus tard, la vérité est toujours dure à déceler. 

Abonnement à la Newsletter

  • Blanc Icône Instagram

© 2018 by What's The News (OB). 

Mentions Légales