• whatsthenews

LE MANS 66 : LA RÉALITÉ DERRIÈRE LE FILM

La guerre entre Ford et Ferrari, le blocage du pilote Ken Miles, l'exploit de construction d'une des meilleures voitures de courses... En bref, la grande année qu'a été 1966 pour la course automobile. Voilà ce que résume le film "Le Mans 66", sortie le 13 novembre en salle. Mais est-il proche de la réalité historique ?

Shelby au 24h du Mans

Le film commence par Carroll Shelby, un célèbre pilote, en 1959 en pleine nuit lors de la course des 24h du Mans. La première erreur du scénario apparaît. Dans un brouillard en pleine nuit, il est dit qu'il ne reste que cinq heures de courses alors que celle-ci se termine, normalement, à 16 heures. Un détail qui ne choque finalement pas tant que ça.


Ford veut racheter Ferrari

L'histoire se poursuit par la tentative de rachat de Ferrari par Ford qui ne se conclut pas. Dans le film, il est montré une rencontre tendue entre le vice-président de Ford et Enzo Ferrari, le Président de Ferrari. Celui-ci refuse l'offre faîte par le constructeur américain en insultant, au passage, les dirigeants de la compagnie. En réalité, l'italien n'a pas parlé. Il a seulement dit qu'il avait faim et s'en est aller sans parler aux avocats de Ford. La compagnie américaine souhaitait prendre le contrôle total du département compétition et pas 10% seulement comme le film le prétend. De là, s'en est suivi la volonté des américains de battre les italiens en course automobile.


Ken Miles, le pilote rejeté

Ken Miles remporte Daytona, la même année, avec une très grosse avance et, surtout, 12 tours devant la Ford suivante. Il a couru au Mans en 1965 pour Ford. Le contraire est montré dans le film. Il avait dû abandonner à cause d'un problème technique avec sa voiture.

Cependant, la demande des dirigeants que les trois Ford franchissent la ligne d'arrivée, au Mans en 1966, en même temps est vrai. "Je voulais que mon père gagne et je pense qu'il aurait pu le faire. Mais quand trop de personnes sont impliquées dans une décision, très souvent les choses ne se passent pas très bien. Mon père savait que la voiture aurait pu finir la course, franchir la ligne d'arrivée sans problème, malgré le rythme, la cadence qu'il suivait" explique Peter Miles, le fils de Ken Miles.


Les 24h du Mans, le choc des titans.

L'arrivé au Mans 66 se fait avec la Ford 2 en tête suivi de la 1 puis la 5 qui était à plusieurs tours de retard. Il ne restaient aucune Ferrari au petit matin. La dernière qui casse est la 21, en effet, mais sur un problème de boîte de vitesse et non casse moteur comme montré dans le film.

L'écurie de Ferrari avait des voitures toujours performantes mais ils ont manqués de temps pour les développer davantage.


Le film "Le Mans 66" retrace une belle histoire, susceptible d'intéressé les amateurs d'automobiles, comme ceux qui ne s'y intéressent pas. Le scénario est, bien entendu, quelques peu différent de la réalité mais dans le but de captiver le public. Dans l'ensemble, l'histoire est bien restituée. A vos volants désormais.

Abonnement à la Newsletter

  • Blanc Icône Instagram

© 2018 by What's The News (OB). 

Mentions Légales