• whatsthenews

CONFINEMENT : L'HEURE DE DÉVELOPPER SES PASSIONS

Mis à jour : mai 9

Pour certains ce confinement est le moment de développer de nouvelles passions ou certaines qu'ils ont déjà. Camille nous parle de ses autoportraits, Thibaud apprend le coréen, Adèle se lance dans le piano et Florian dans la cuisine. Témoignages.


Camille : "Je me suis lancée dans les autoportraits"

"J'ai toujours été passionnée de photographie et je réalise régulièrement des shoots avec des mannequins. Mais pendant ce confinement, j'ai voulu essayer les autoportraits. J’en faisais quelques-uns auparavant, mais plus osés. En ce moment, je cherche vraiment à exploiter différents thèmes. Ils me sont souvent proposés par mes amies qui me lancent des sortes de challenges, que je parviens à relever… ou non : avec un chapeau, du jaune, formes géométriques, paillettes... Une fois que mes portraits sont retouchés, j’en poste trois ou quatre sur Twitter, quotidiennement, un peu comme un journal de confinement. J’en poste également une ou deux sur Instagram car c’est ici que mon travail a le plus d’impact.


Chez moi, je n’ai pas beaucoup de personnes à photographier à part ma sœur et mon chat obèse. À force de rester chez soi, on s’émerveille plus des petites choses. Par exemple, j’ai filmé un orage en étant concentrée sur les petites choses : la pluie qui forme des flaques, l’eau qui glisse des poteaux électriques…


J’espère que cette expérience d’autoportraits me fera progresser en portrait pour d'autres personnes. C’est en connaissant son propre corps qu’on arrive à percevoir celui des autres autrement. Faire des autoportraits quotidiennement m’aide aussi à me creuser la tête concernant ma créativité. J’ai très peu de confiance en moi aussi bien physiquement que mentalement. J’ai toujours l’impression de baigner dans la médiocrité. C’est assez dur à gérer. Mais je retire du positif dans tout ça : j’arrive plus à m’assumer !"


Thibaud : "J'apprend le coréen"

"Depuis le début du confinement, j'apprend les bases du coréen. Pourquoi ? Je suis nul en langue et c'est le meilleur moment pour prendre le temps d'en apprendre une. J'ai choisi le coréen parce que je voulais une langue avec un alphabet différents et je connaissais une personne qui parle couramment. Je parle également avec d'autres personnes coréennes sur le site talktomeinkorean.com.


Cette envie est venue lorsque j'ai fait un voyage d'un mois en Corée. Mais j'avais seulement appris les bases de survie : bonjour, merci, oui, non, combien ça coûte. L’alphabet est assez simple à apprendre et à lire car tout se prononcent et tout est logique (contrairement au français par exemple avec le pluriel et les accords). En revanche, la construction des phrases est complètement différente du français. En français, nous organisons comme ceci : sujet / verbe / complément. Alors qu'en coréen, c'est : sujet / complément / verbe, ce qui change forcément la construction de la phrase et donc la façon de la penser.


Apprendre la langue demande forcément d’en apprendre un peu plus sur la culture en question, ainsi que les coutumes. C’est pour cela aussi que je trouve que, pour moi, c'est assez compliqué à appréhender tout seul, sans encadrement pour me guider dans ce qui est pertinent ou pas à apprendre. Si on reprend la comparaison du français, passer du temps à apprendre le vouvoiement n’est pas « nécessaire » pour parler un français parfaitement compréhensible, il n’est nécessaire que pour bien parler français."


Adèle : "En étant confinée, je développe le piano"

Quand nous nous sommes tous retrouvés confinés, je ne me suis pas dit que j'allais faire quelque chose productif de cette période. D'ailleurs, je crois que je suis une des personnes qui a été le moins productif, j'étais totalement décalée...


À la fin de l'année dernière quand j'étais au chômage, j'ai acheté un piano. J'aime beaucoup cet instrument et je voulais apprendre à en faire. L'envie m'est surtout venu après avoir regardé une reprise que mon groupe préféré de k-pop (Twice) avait fait. J'avais tellement aimé la chanson que j'ai absolument voulu l'apprendre.


Cependant, ce n'était pas vraiment régulier : soit j'en faisais toute la journée soit j'en faisais pas pendant deux semaines. Pendant le confinement, j'ai gardé ce "rythme". Je me mettais pas la pression pour en faire absolument tous les jours. De plus, je ne vis pas seule et il peut arriver que le bruit dérange ma famille.


Le petit-frère d'une de mes amies fait du piano et elle m'a donc passé ses partitions pour que je puisse m'entraîner. Sinon, je choisis une chanson que j'apprécie et je regarde les accords pour pouvoir les reproduire moi-même. Il m'arrive aussi de regarder des tutoriels sur YouTube. Quand je joue du piano, je ne vois pas passer le temps parce que je peux faire ça pendant des heures et des heures.


Florian : "J'ai développé mes talents culinaires"

Je profite de ce confinement pour consolider mes compétences en pâtisserie et pour développer un peu plus le côté salé. Je cuisinais déjà un peu avant mais que des recettes maîtrisées et pas aussi élaborées. J'ai trois objectifs : mieux maîtriser les gâteaux que j'arrivais moins bien pour les faire aux gens que j'aime (le Paris Brest par exemple) ; créer un livre de recette avec des thématiques différentes (plats, desserts, sauces...) mais pour un usage personnel ; m'occuper pendant le confinement. De plus je suis en famille en ce moment et c'est plus plaisant de cuisiner pour les autres que pour soi. Si j'étais tout seul, je l'aurais peut-être pas fait.


En salé, je m'inspire d'amis qui sont chefs ou Instagrameurs dans l'univers de la cuisine (Hippolyte Desteract, bcook.leblog...). En sucré, je suis beaucoup inspiré de Sixtine ou encore Charles & Ava. Je choisis en fonction de mes goûts et de mes envies. Par exemple, j'ai fait une tarte à la pistache parce que j'avais envie de pistache et la tarte me donnait envie. Une fois fait, il peut m'arriver d'envoyer mes résultats et certaines étapes aux personnes que je connais et qui m'ont inspiré à faire la recette. Sur papier, je note la recette et mes observations. Plus tard, je les réaliserais à nouveau mais dans un autre environnement pour prendre de belles photos pour illustrer mon livre.


Mes recette préférées ont été les burgers maison (pain maison, sauce maison...), les lasagnes et la tarte aux fraises. J'ai eu des très bon retours des membres de ma famille dessus.


#Restezchezvous

#Sauvezdesvies

Abonnement à la Newsletter

  • Blanc Icône Instagram

© 2018 by What's The News (OB). 

Mentions Légales